11 janvier 2009

Le génie, l'inspiration

A quel moment mon génie personnel, mon daïmon au sens socratique du terme parle-t-il en moi? Comment est-ce que je reconnais sa voix entre toutes? Comment être sur que c'est bien lui qui parle?

Pour construire son temple intérieur et sa vie en même temps, en inter-action constante, ou bien en rétro-action, l'un par l'autre en même temps ou en décalage, il est bon de prendre la pleine maîtrise de ses moyens, et de les libérer à leur pleine puissance. Mais comment?

Et comment déterminer le meilleur plan? Quelle voix écouter? Quelle place accorder à l'amour, au rationnel? Comment réaliser l'adéquation des ambitions et des moyens sans se cantonner à un domaine étriqué?

En y réfléchissant, les situations qui m'ont donné le plus de satisfaction sont celles où j'ai pu concilier les relations humaines et tout le reste. Où l'amour est passé en premier. Amour, ou plus fondamentalement fraternité, vibration humaine, même dans la vie professionnelle.

Mais cela ne suffit sans doute pas... A creuser.

Posté par menthefroissee à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le génie, l'inspiration

Nouveau commentaire