28 décembre 2008

Connaissance

Rattraper le temps perdu, comme je le disais. Pas évident, surtout avec un personnage qui n’a pas forcément envie de se livrer. Il voudrait que nous échangions des confidences, notre quotidien, nous parlions de nos problèmes. Petit à petit, certes, il y vient, mais en crabe, tangentiellement. C’est en évitant de répondre à une question qu’il m’apprend qu’il a un chat. Ou en évoquant telle déconvenue avec sa machine à laver qu’il révèle un peu de son mode de vie. Lui-même ne pose pas de question. Par manque d’intérêt ? Par... [Lire la suite]
Posté par menthefroissee à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2008

Voyage en Orient

(Celui de Hermann Hesse) Je ne sais pas s'il serait très avisé de commencer avec ce roman pour aborder l'oeuvre de Hermann Hesse. J'avais lu le Loup de Steppes il y a quelques années et quand on m'a parlé de ce texte-là, j'ai pensé qu'avec sa petite centaine de pages, ce serait un moyen facile de retrouver l'univers de HH. Mais quel univers.... Un Ordre, des initiés, ces marches exaltées vers un idéal, et puis cette solennité, ce manque d'humour - lui qui exalte tant le rire à la fin du Loup des Steppes, c'est un comble! ce culte... [Lire la suite]
Posté par menthefroissee à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2008

L'Eternité dans Le Loup des Steppes

"Celui qui veut vivre en notre temps et qui veut jouir de sa vie ne doit pas être une créature comme toi ou moi. Pour celui qui veut de la musique au lieu de bruit, de la joie au lieu de plaisir, de l'âme au lieu d'argent, du travail au lieu de fabrication, de la passion au lieu d'amusettes, ce joli petit monde-là n'est pas une patrie", explique Hermine à Harry, son alter ego. Harry reprend: "qu'entends-tu par là? Que des êtres comme nous, avec une dimension de trop, ne peuvent vivre ici?" "Avec une... [Lire la suite]
Posté par menthefroissee à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2008

La Morte saison des Amours

Quelqu'un de très proche par le sang, mais que je n'avais jamais rencontré, souhaite apprendre à me connaître en accéléré. Evidemment tout ce temps perdu, il a envie de le rattraper. Et voilà que pour couper court aux circonlocutions, sans doute, il me lâche dans un mail, "ta vie privée me semble relever de la morte saison des amours", s'expliquant dans le mail suivant par ces mots: "après 20 ans de mariage, les sentiments changent pour devenir des habitudes, parfois même au point d'avoir envie d'aller prendre l'air,... [Lire la suite]
Posté par menthefroissee à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2008

Le Loup des Steppes

Je viens de relire ce roman, qui m'avait saisie quand je l'avais abordé pour la première fois, à 18 ans. Ce qui m'avait plu? Sans doute qu'en moi aussi, je sentais frémir le loup... tandis que j'abhorrais les petits pots de fleurs bien astiqués sur les paliers de mon immeuble - tout en restant prisonnière de mon personnage de jeune fille comme il faut. Une sensation très adolescente, sans doute, mais qui finalement revient avec l'âge, j'imagine, quand on a fini de s'absorber dans la discipline parentale et qu'à nouveau on a le temps... [Lire la suite]
Posté par menthefroissee à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2008

Religion - Relier

Dans Philosophie Magazine de ce mois-ci, un article évoque Reinhold Niebuhr, pasteur et intellectuel ayant marqué son époque, le "philosophe favori" de Barack Obama (dixit ce dernier). L'article développe notamment l'idée qu'avec ce penseur, Obama démontre que le christianisme n'est pas le monopole de la droite, qu'il existe une théologie de gauche. Une photo montre Obama lors d'un service religieux, tenant la main de ses voisins dans ce que j'ai appris à désigner une chaîne d'union. Au fond, je me demande si la religion... [Lire la suite]
Posté par menthefroissee à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 décembre 2008

Burn after reading

Il est de bon ton de bouder le dernier film des frères Coen, mais j'avoue que j'y beaucoup ri. Brad Pitt se parodiant en prof de gym avec un petit pois dans la tête,  John Malkovitch sale con et rien de plus, George Clooney en mari volage veule et obsédé... Au début, on a un préjugé favorable envers les personnages - ils sont sympas, dans l'ensemble, et paraissent raisonnables - pour ne finalement découvrir que des gens ordinaires, égoïstes, mesquins, individualistes, ou malchanceux... C'est un film sur le non-sens de la vie,... [Lire la suite]
Posté par menthefroissee à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2008

Oedipe et la coupure d'eau

Hier je rentre chez moi - pas d'eau.  Mais des bruits, montent du trottoir. Passant le nez par la fenêtre, j'aperçois des ouvriers, une tranchée, une camionnette du Syndicat des Eaux local. Mmm, me dis-je, keskispastil...? Je descends m'informer, mais avant même que je puisse ouvrir la bouche, un des hommes me lance: "vous n'avez plus d'eau chez vous, je parie". "Ben non" réussis-je à placer. "Eh bien madame, si vous trouvez la réponse à une question que je vais vous poser, je vous remets l'eau tout... [Lire la suite]
Posté par menthefroissee à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2008

Idéaliser le passé?

"C'était le bon temps", qu'est-ce qu'on se marrait, à l'époque.." Ces formules-là ne sont pas pour moi. Quand je me retourne sur le passé pour me remémorer des souvenirs partagés, des moments que les autres s'imaginent heureux, je n'arrive pas à communier avec eux. Je souris à l'unisson pour ne pas les décevoir, ou bien j'élude. Avec le recul, les bonheurs passés m'apparaissent comme des erreurs, des duperies, des manipulations. Cette fierté parentale devant mes résultats scolaires - m'aimait-on pour moi-même, ou... [Lire la suite]
Posté par menthefroissee à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2008

Découvrir

Qu'est-ce qui dessille parfois nos yeux? C'est comme un voile tout à coup retiré. Se dissout, parfois douloureusement, un filtre qui transformait les couleurs, remaniait les formes, assourdissait certains sons. Je parle de connaître les individus qui nous entourent, bien sûr. Il en est pour qui on a une intuition immédiate, sans doute ceux qui sont assez sincères, plutôt entiers, spontanés. Apprendre à les connaître n'est pas pour autant un processus rapide. Ils peuvent rester imprévisibles mais dans l'ensemble, what you get is... [Lire la suite]
Posté par menthefroissee à 11:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]