21 décembre 2008

Burn after reading

Il est de bon ton de bouder le dernier film des frères Coen, mais j'avoue que j'y beaucoup ri. Brad Pitt se parodiant en prof de gym avec un petit pois dans la tête,  John Malkovitch sale con et rien de plus, George Clooney en mari volage veule et obsédé... Au début, on a un préjugé favorable envers les personnages - ils sont sympas, dans l'ensemble, et paraissent raisonnables - pour ne finalement découvrir que des gens ordinaires, égoïstes, mesquins, individualistes, ou malchanceux...

C'est un film sur le non-sens de la vie, au bout du compte  ;)

Dans The Barber, on voyait la vie de John Turturro suivre une trajectoire totalement indépendante de sa volonté, montant vers le succès avant de plonger dans un marasme inextricable, avec la panique impuissante que cela peut provoquer. Une version contemporaine de la roue de la fortune, thème médiéval bien connu - ne vous réjouissez pas trop vite, pauvres pécheurs..

Dans Burn After Reading,  c'est la CIA qui a le dernier mot.

"Bon. Qu'est ce que cette histoire nous aura appris?"

"Euh... de ne pas recommencer... ?"

"OK, mais.. qu'est-ce qu'on a fait?"

Posté par menthefroissee à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Burn after reading

Nouveau commentaire